Hello par ici  :)

Aujourd'hui est un grand jour... C'est arrivé sur le coin de mon nez, quelques semaines après le PACS, quelques jours avant que je sache que nous avions trouvé notre future maison.

Aujourd'hui j'ai signé mon premier contrat en CDI. 


Et j'avoue que du haut de mes 28 ans, j'ai une certaine émotion  à vous écrire ces lignes.  Cela fait 5 ans quasi jour pour jour que je suis officiellement rentrée dans le monde du travail puisque j'ai terminé mon stage de Master 2 fin août 2012.
Ce 4 septembre 2017, je vais entamer une nouvelle aventure professionnelle donc, dans une nouvelle entreprise, celle qui m'a enfin donné une chance de me poser sur un poste à temps plein et indéterminé.

Et aujourd'hui, j'ai quand même envie de vous partager ce que j'ai écrit et laisser au fin fond de mon blog il y a quasiment un an. A ce moment là, je venais d’essuyer une grosse désillusion quant à la suite de mes missions dans l'entreprise où j'étais. J'avais choisi, en tout conscience, d'être au chômage plutôt que de continuer dans un CDD qui ne me plaisait plus.

Sachez que depuis un an, les choses ont beaucoup évolué. J'ai été un an dans une entreprise, certes en CDD, mais au sein d'une équipe dans laquelle j'ai senti que mon potentiel était reconnu, dans laquelle j'ai été intégrée dès le début, dans laquelle mes missions avaient un but, des objectifs, des résultats. Pour tout ça, je tiens à remercier les collègues que je quitte. Car ils m'ont apporté beaucoup, et les mots qu'ils m'ont dit à l'annonce de mon départ m'ont énormément touchée. Quand j'ai signé mon CDI, j'ai donc eu une pointe de tristesse de savoir ce que je quittais. Pas des regret par contre, car j'ai besoin d'avancer et ce CDI est une véritable chance que je n'aurai peut-être pas eu à la fin de mon CDD dans l'entreprise que je quitte.

L'entreprise que je quitte a été la raison pour laquelle je n'ai pas publié cet article avant. Parce qu'elle a su me faire évoluer dans ma vision du monde du travail. Parce que je suis hyper reconnaissante des mois que j'ai accompli là-bas. Maintenant que j'ai enfin décroché mon CDI, je voulais revenir sur ces sentiments que j'ai éprouvé 1 an plus tôt et les partager. Mon coup de gueule sur le monde impitoyable du travail pour les jeunes diplômés est encore valable pour nombre d'entre eux parce que ces 5 années de galère laissent aussi des traces.


Il y a un an...


J'ai envie d'écrire sur quelque chose qui me tient particulièrement à cœur.
J'ai envie de partager avec vous mes désillusions, mes espoirs peut-être, mon énervement surement concernant le monde du travail.

Cet article, je l'écris suite à une discussion que j'ai eu avec une amie, ainsi qu'une décision que j'ai pris. Elle a quasi le même parcours que moi : des études dans la com et le marketing qui se passaient bien, un déménagement en province et ensuite le chaos dans sa vie professionnelle parce que trop jeune (vous n'avez que 2X ans ?), pas assez expérimentée (Je veux minimum 5 à 10 ans d'expérience sur ce poste), trop chère (Ah mais nous on propose le SMIC dans nos grilles salariales), trop femme (Vous ne pensez pas faire un enfant dans les 5 ans  venir j'espère ?). Je l'écris aussi parce que depuis plusieurs semaines on ne parle que de la loi sur le travail, de la volonté d'aider les jeunes à accéder au CDI. 

Après cette discussion j'en suis venue à me dire "Mais quel gâchis..."


Pourquoi ? 

Parce qu'hier elle, moi... nous étions plein d'énergie, de bonne volonté, d'ambitions. Nous avions confiance en l'avenir, en nos compétences, en notre niaque, en nous tout simplement. Nous avons adoré nos études, nos stages. Nous sommes sortis d'études supérieures où l'on cumule les expériences professionnelles. Nous sommes majors de promotion, bilingues et que sais-je encore.
Parce qu'aujourd'hui, après avoir touché du doigt la vie active et le chômage qui lui est inévitablement lié dans nos domaines d'expertises, nous ressortons démunis, avec un profond manque de reconnaissance qui nous pousse à nous questionner sur nous et nos capacités. Nous arrivons à un stade où nous souhaitons construire une vie seul, à deux, à plus avec des enfants pour certains, mais nous ne le pouvons pas à cause de notre travail précaire ou notre chômage qui lui ressemble presque plus à un CDI qu'aux offres d'emplois que nous croisons.
Parce qu'aujourd'hui on nous dit "Bah déjà je vous offre un travail, vous voulez quoi de plus ?" Que voulons-nous de plus qu'un CDD sans vision de l'avenir ? Personnellement j'aimerai plus qu'un salaire qui tombe chaque mois. Plutôt un travail qui ne me permet pas d'évoluer et d'avancer. Mais ça aujourd'hui, nous n'avons pas le droit de le revendiquer. "T'as un travail c'est déjà bien !".


Ah c'est donc cela le monde du travail ? 

Gagner son pain en espérant que chaque jour se termine plus vite que celui d'avant ?
Alors que nos parents se sont saignés pour que l'on fasse ce que l'on aime, et que l'on ne s'enferme pas dans quelque chose que l'on subit comme ils ont pu le faire.

J'ai été naïve alors... Je pensais que le travail m'aiderait à m'épanouir, à prouver que je suis bonne dans ce que je sais faire, me dépasser pour des projets qui me tiennent à cœur.
"Prenez confiance en vous" que l'on nous rabâche. Confiance en nous... Alors que l'on ne nous fait pas confiance pour plus de 6 mois.
"Soyez force de proposition !" Alors que dans 6 mois nous quitterons peut-être l'entreprise sans voir la fin du projet que l'on a défendu en se disant que peut-être notre CDD est la porte vers une opportunité de CDI.


Alors quoi ? 

Vous êtes en train de me lire et vous vous dites que je n'ai plus d'espoir. Que je n'y crois plus, que je n'ai plus d'envie. Je l'avoue certains jours j'ai du mal à me dire que j'arriverai à quelque chose.
Pourtant, je crois sincèrement que je ne me suis pas trompée de métier. Je ne demande qu'une chose : que l'on me donne ma chance et que je puisse prouver que j'ai du talent, que je suis professionnelle et que j'en veux ! Parce que oui, je suis tout ça et j'en veux. Je suis motivée, j'ai la niaque, j'ai envie de travailler, d'être à fond pour l'entreprise qui m'embauche et remplir des objectifs.

Ce dont je n'ai pas envie, c'est de me complaire dans une situation sans avenir, sans décision, sans changement, juste pour le confort et la sécurité. La sécurité je la veux avec un travail qui me plait.

Mais franchement, avons nous vraiment le luxe de refuser du travail qui ne mène à rien aujourd'hui puisque nous devons juste vivre et payer nos impôts et nos dépenses quotidiennes ? Il y aura toujours quelqu'un pour accepter les conditions que l'on refuse parce qu'elles ne correspondent pas à nos capacités, à nos expériences... Aujourd'hui être exigent dans son choix de travail est devenu un problème et un motif de prolongement du chômage. "Vous n'acceptez pas un travail au Smic parce que vous êtes BAC+5 ? Boarf j'ai en 200 qui diront oui à votre place."

Pourtant exigeants, les employeurs eux, le sont désormais plus que de raison. Alors quoi ?
Alors on continue de se battre en se disant que le mois ou l'année prochaine sera surement la bonne pour enfin se réaliser dans ce que l'on a toujours aimer faire : bien travailler.


Et aujourd'hui... 

Aujourd'hui, j'ai pris la décision de refuser le 9è CDD que l'on me proposait après 3 ans et demi de travail sans interruption sur le "même" poste...
Aujourd'hui, j'ai pris la décision de refuser la sécurité...
Aujourd'hui, j'ai pris la décision de passer par la case chômage pour trouver mieux...
Aujourd'hui, j'ai décidé d'agir et de ne plus subir en arrêtant de croire aux illusions...
Aujourd'hui, je suis libre.


Je cherche un poste de Chargée de communication dans les Pays de la Loire  
(Angers/Nantes/Cholet/LeMans)  
J'ai bien l'intention de le trouver ce poste, et prouver que je suis motivée et compétente.


Aujourd'hui, 1 an plus tard...

Je vais être Chargée de marketing opérationnel et communication, à Angers, en CDI.
J'ai bien l'intention de m'épanouir dans ce nouveau travail pour lequel je suis motivée et compétente :)
Peut-être l'avez-vous vu sur les réseaux sociaux mais mon Homme et moi nous sommes pacsé début juin pour le meilleur et pour le pire XD (en 5minutes au tribunal... hem)

Nous avions chacun 4 jours de congés pour ce PACS mais n'avions rien prévu de particulier, mes parents devant venir à la fin de la semaine, et plusieurs autres petites choses étant aussi prévues. Mais je voulais quand même marquer cette journée d'un beau souvenir en commun (plus que juste la photo devant le tribunal XD).

J'ai donc décidé de lui offrir 

une nuit dans une cabane sur l'eau


Mon Homme n'était pas au courant et je lui souhaitais aussi sa St Valentin 2017 :)
Notre PACS était en fin de matinée. Nous sommes partis en fin d'après-midi, en retard après que le plombier nous ait installer notre nouveau ballon d'eau chaude T_T Et je vous avoue que dans la voiture je ne faisais pas la fière... Le temps alternait entre soleil et orages avec une pluie battante ! La propriétaire du domaine n'a rien fait pour que cela s'arrange en m'annonçant au téléphone qu'il allait surement falloir écoper la barque qui nous servira à rejoindre la cabane XD Mon homme n'a rien entendu de la discussion et heureusement ^^

Finalement, nous arriverons au Domaine des Vaulx, près de Laval, sans encombre. L'aventure commence ! Mon Homme est heureux de découvrir la nuit que nous allons passer, seuls car personne d'autre n'avait réservé de nuit sur le domaine.

La barque nous attend, sous le ciel gris, mais sans pluie ! OUF. Nous avons finalement eu beaucoup de chance car la pluie est tombée dans la nuit, nous berçant agréablement. Nous avons pu chercher notre dîner, en barque, sans être trempés ^^ Tout est fait maison et nous avons vraiment bien mangé.

Nous avons déjà fait une nuit en cabane dans les arbres et nous avions souffert de la chaleur. Cette fois-ci il a fait frais. Personnellement, je trouve cela beaucoup plus agréable car emmitouflés dans nos duvets, le froid ne nous a pas du tout gêné. A savoir aussi qu'il n'y a pas de volet, vous vous réveillez donc à la lumière du jour.

Que du bonheur puisque le lendemain un grand soleil nous accueille ! Nous chercherons donc notre petit déjeuner très copieux pour le manger au soleil sur la terrasse de la cabane.

Le dernier trajet en barque se fera vers 10h45 pour quitter la cabane. Je pense que la surprise était réussie pour mon Homme en tout cas :)

Et vous avez-vous déjà fait des nuits en logement insolite ?

Hello par ici !

Je vois bien que vous m'en voulez de ne pas trop être présente sur le blog :/ J'ai tellement de choses à gérer en ce moment que je ne prends pas le temps de faire des articles...

Mais aujourd'hui, j'ai quand même décidé de vous partager un DIY pour l'été ! Sur la même veine que mon autre DIY sac pompons, j'ai décidé de relooké des espadrilles "promotionnelles" pour en faire des mignonnes espadrilles d'été :D Ba oui, parce que du coup, je ne les portais pas... Maintenant je vais pouvoir foutre des paillettes partout sur mon passage :P

DIY espadrilles d'été pailletées
Vous aurez besoin :
DIY espadrilles d'été pailletées

  • une paire d'espadrilles basiques
  • de vernis colle
  • de paillettes
  • de petits fruits en feutres
  • de colle forte

La marche à suivre :
1- J'ai décidé de recouvrir tout le derrière des espadrilles où se trouvait le logo promotionnel du Tour de France ( événement que je déteste au plus haut point en plus...) Du coup, j'ai utilisé la même méthode que lorsque j'avais fait mes ballerines pailletées : Je mets du vernis colle. Je saupoudre de paillettes. Je laisse sécher et je recommence le tout une deuxième fois ! Vous pouvez finir par une dernière couche de vernis colle pour que les paillettes ne se barrent pas tout le temps ^^
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées

2- Après la session paillettes, il 'y a plus qu'à coller les petits fruits sur le côté des espadrilles...
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées

Et encore une fois... C'est tout ! Oui, je vous jure !
Et vous trouvez pas ça tellement plus canon que l'espadrille Tour de France ? :P
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées

DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées
DIY espadrilles d'été pailletées

Moi si ! Je les trouve chouchou et j'ai hâte de les sortir et de briller de mille feux avec mes paillettes rouges.