Jeune diplômée et alors ?

| Lire les 10 commentaires | Ajouter un commentaire
Oui et alors ?
Alors quand on a fait 5 années d'études, qu'on est Major d'un Master 1 et Major d'un Master 2, que l'on a 2 ans de stage derrière nous, et bien aujourd'hui on devient demandeur d'emploi.
Cherchez l'erreur...
  • Trop diplômée
  • Trop chère
  • Pas assez expérimentée
  • Pas en adéquation EXACTE avec les compétences demandées...
Je pourrai citer encore quelques excuses, publiques ou non, données à mes candidatures pour justifier un "non".Je sais que je ne suis pas parfaite, je sais aussi que le marché est saturé, mais au bout d'un moment que voulez-vous ? Le mouton à 5 pattes ? Peut-être existe-t'il, mais j'ai un doute.

Si un jour on ne me donne pas une chance, comment vais-je y arriver ? 

C'est une vraie question. Je ne suis éligible à aucune aide, ni de la CAF, ni de Pôle Emploi, ni de la Mission locale (ba oui vous êtes trop diplômée Mademoiselle, ba vous n'avez pas d'expérience salariée...) La meilleure ? Une conseillère de la CAF qui m'a dit cela : "Ba non vous n'aurez pas le RSA jeune puisqu'il faut avoir travaillé 2 ans à temps plein les trois dernières années, et pi vos stages ils ne comptent pas..." Ah ba oui logique... Comment on fait pour travailler à temps plein en étudiant et en étant en stage ? "Et pi bon ba vous n'avez qu'à trouver un travail, ou attendre vos 25 ans pour le RSA" Là c'est le pompon... Sérieusement? Vous croyez que cela fait 5 mois que j'attends qu'on me dise que je n'ai pas le droit à votre RSA ?

Actuellement je ne vis donc de rien, je survis plutôt avec l'aide de ceux qui m'entoure. Merci à eux, qui me soutiennent, crois en moi pour moi... À 24 ans, cela me rend triste, surtout après avoir fait débourser à mes parents plus de 6 000€ d'études par années. Mes études m'ont donc coûté 35 000€ et aujourd'hui, sur le monde du travail on me propose d'être payée au SMIC comme le sont ces jeunes décrocheurs qui ont des "emplois d'avenir". Quelle est la logique ? Expliquez-moi.

Aujourd'hui j'en viens à douter de moi, de mes compétences, de ce que j'ai appris et mis en pratique, de la nature même du métier que je veux exercer et de son accessibilité. Pourtant j'ai toujours réussi dans ce que je voulais faire : Bac avec mention, BTS avec 15,5 de moyenne, Major M1 et M2, deux mémoires récompensés chacun de deux 18... Et là je suis sans filet, je tourne en rond comme un lion dans une cage. Je ne fais qu'attendre : attendre une offre, attendre d'avoir un entretien, attendre d'avoir la réponse à cet entretien, attendre pour pouvoir reprendre mes passions comme l'équitation, attendre de pouvoir construire mon futur, attendre de faire autre chose que d'attendre... C'est un cercle vicieux, car plus on attend, plus le temps passe et plus le trou dans le CV s'agrandit car oui j'ai attendu mes réponses avant d'éventuellement me tourner vers un job temporaire "en attendant" aussi. 5mois de ma vie sont passées... Alors oui je fais ce blog, je candidate, je fais mes photos... et donc ? J'ai la sourde impression que je ne sers à rien. Voilà c'est dit, à RIEN.

Encore une fois aujourd'hui, après 3 entretiens et 2 semaines d'attente, je viens d'être refusée pour un poste parfait... Poste dont l'offre demandait un "débutant" on m'a finalement dit qu'ils prenaient quelqu'un avec plus d'expérience... Voilà.

Le mot de la fin ? Étudiants, profitez de vos études, vous ne savez pas ce qui vous attend après...

10 commentaires :

  1. Hello Miss Alis ! Je te comprends très bien, ça a de quoi mettre en rogne. Faire une formation bien précise pour finir par ne pas trouver ou faire un job inapproprié, c'est vraiment dur à accepter, je le sais.
    L'autre jour, dans le train, deux vieilles dames parlaient de ça et disaient que s'ils le voulaient vraiment, les jeunes pouvaient trouver du boulot. J'avais envie de leur expliquer la réalité des choses...
    Je n'arriverai probablement pas à te remonter le moral mais en tout cas, sache que tu n'es pas la seule. Continue de compter sur tes proches, il n'y a que ça de vrai.
    Courage et je croise les doigts chaque semaine pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup... C'est vrai que là j'ai l'impression d'être au fond du trou car personne ne semble vouloir me laisser une chance.
      Le pire c'est vraiment, voilà, d'avoir fait ses études sans un doute sur le fait que l'on aime ce que l'on a choisi et finalement se retrouver face à des recruteurs qui ne font pas confiance.
      Bref merci :)

      Supprimer
  2. Malheureusement, ce n'est que le début de la galère...

    RépondreSupprimer
  3. C'est effectivement bien triste tout ça... Mais il ne faut pas se laisser abattre! Plus facile à dire qu'à faire, c'est certain.
    C'est toujours bon de se remettre en question mais ne doute pas de toi, ni des études que tu as suivies. Tu es sorties 2 fois major, tu as un bac+5, rien ne doit être remis en question, cela prouve simplement que tu es douée dans ce que tu fais. Tout ça finira bien par payer un jour. Accroches-toi, ne baisses pas les bras et, même si c'est dur pour le moral, continues à envoyer des CV, rencontrer des gens, relancer.
    On passe presque tous par là, ne te décourages pas!

    Une bise pour la route, courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci miss. Dur dur de se dire que j'ai lupé LE boulot qui me semblait parfait pour un début. Je n'ai plus qu'à recommencer encore.
      Une bise aussi :)

      Supprimer
  4. en attendant, la restauration c'est pas mal, mieux payé que la plupart des tafs dans la com' et ça fait passer le temps :)

    RépondreSupprimer
  5. Bon courage, ce n'est pas facile, mais il faut s'accrocher... tu finiras forcément par trouver qqchose. Des fois il faut passer par des chemins détournés pour arriver ou on veut, élargis un peu le rayon de tes recherches, inscrit toi sur les réseau socio professionnels, recontacte les gens chez qui tu as fait un stage...
    Le réseau est (malheureusement a mon sens) tres important... n'hésite pas a contacter les intervenants de ton Master aussi... ils connaissent peut etre des boites qui recrutent ! et vive les candidatures spontanées aussi !
    Bon bon courage, je suis aussi passé par la !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tous ces conseils :) Malheureusement je les applique déjà ^^Dans le sens où je me suis créée un réseau sur Angers via twitter notamment. Je suis sur les réseaux pro aussi. Et concernant mes autres stages et intervenant des Master c'est compliqué car j'étais sur Paris avant, ils ne peuvent donc pas m'aider sur le Pays de la Loire. Enfin on croise les doigts :)

      Supprimer
  6. Tu sais les boulots "en attendant" ça peut être un piège aussi... Cela fait bientôt 3 ans que je fais un "boulot en attendant"... Et je n'ai plus le courage de chercher autre chose, plus la motivation, plus le goût à tout ça ! Et pourtant je ne fais pas un boulot rêvé, mais je suis en CDI avec de bons avantages...
    J'espère de tout cœur que tu ne sera pas obligée d'en passer par là et que tu vas bien vite trouver, surtout avec un si beau parcours scolaire !
    (Coxie ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela que pour le moment je ne fais que rechercher... Mais ne touchant rien, il va bien falloir que je trouve quelque chose bientôt :/ Mais je comprends totalement ce que tu veux dire et justement j'ai peur de tomber là dedans alors que je sais ce que je veux faire... Mais bon.
      Merci beaucoup de ton commentaire en tout cas.

      Supprimer

Un petit mot qui me fait plaisir !