Les jolies colonies...

| Lire le commentaire | Ajouter un commentaire
... de vacanceuh ! Merci Papa, merci Maman... Tous les jours on voudrait qu'ça r'commenceuuuh, youpla di ya di ya da !


Le mois de juillet arrive et comme chaque année depuis maintenant 4 ans, je repense avec émotion à mes trois étés de colonies de vacances en tant qu'animatrice. Sans oublier les 5 années que j'ai fait en tant que colon (non non pas le colon dans notre ventre hein, colon = enfant en colo). Si vous n'avez jamais vu le film "Nos jours heureux"... eh bien n'hésitez pas, parce que c'est tellement ressemblant que lorsque l'on est du milieu on ne peut que rire pendant tout le film !

Trois années, dont deux à Sète et tellement de bons souvenirs, qu'il m'est difficile de me dire que je n'en referai très certainement plus puisque j'ai enchaîné les stages en été, et maintenant le travail.
La vie d'adulte quoi.

En colo, j'ai survécu à de nombreuses choses ! Deux semaines en tipi en mode "Louve espiègle", un réveil à 2h du mat à cause d'un nid de gerbille, le cambriolage de l'argent de 60 enfants, un oursin dans le pied, un bleu plutôt noir à cause d'une chute de cheval, au moins 2 pharyngites sous antibios, un plaquage dans le sable, seule (oui oui merci le pantalon thaï) , l'enfant psychopathe, l'enfant sous calmant, l'enfant à l'hôpital, la chute dans les rochers à la pêche à pieds, les 5è jusqu'à 3h du matin avec réveil à 7h30 le lendemain, la DDJS en contrôle à 8h du mat, le pied sous le sabot du cheval, les nuits sous tentes, une horde de 60 enfants ensemble (vous imaginez vous ?) ... BREF.

Et si je vous racontais tout, vous n’emmèneriez plus vos enfants en colo (aha).
Plus sérieusement :) Je crois que je n'ai jamais passé de meilleurs étés que mes étés en colos, en tant que colon ou qu'animatrice. Et je ne remercierai jamais assez le directeur de ma jeunesse, "Tibo"avec "Chienchien" qui m'a donné envie de passer mon BAFA.

Pour moi, fille unique et timide, ça a été le déclencheur. Nouveaux amis, confiance en soi (même si je suis loin d'avoir atteint le 100%), prise de parole facilitée... les colonies de vacances c'est un peu l'école de la vie, celle sans les parents, mais avec les règles de la communauté. Dur dur pour certains, mais tellement formateur, même après une petite semaine.

Enfin vous comprendrez que je reste très nostalgique de ces années et des nombreuses personnes formidables que j'y ai rencontré (Tibo, Julien, Maud et Xavier, Perrine...) Enfin, qui sait, un jour...

Florilège de photos souvenir...
 Mince voilà j'ai un coup de blues... J'ai jamais été aussi bronzée des jambes qu'à cette période (aha)

1 commentaire :

  1. "un plaquage dans le sable, seule" j'adore!
    Je suis tout à fait d'accord avec toi, les étés colo,centres sont les meilleurs! on en ressort avec une fatigue extrème, on marche au radar mais c'est tellement chouette ! De beaux souvenirs également durant mes 6 ans d'animation, on en apprend des choses, imagination, créativité ça y va !

    RépondreSupprimer

Un petit mot qui me fait plaisir !