Mes lectures #4 : Le tribunal des âmes de Donato Carrisi

| Ajouter un commentaire
Je n'ai plus de Thilliez en attente dans ma bibliothèque...
Et EN PLUS, faible comme je suis, je suis allée faire un tour à la FNAC. Vous comprendrez qu'il est difficile pour moi de rentrer dans ce genre de magasin sans en ressortir avec un livre sous le bras. (Je vous avais dit que j'étais faible) Du coup, mon dévolu s'est porté sur Le tribunal des âmes de Donato Carrisi, auteur du livre Le chuchoteur dont j'avais particulièrement apprécié l'écriture et l'histoire.


Malheureusement pour vous cher lecteur, si vous n'aimez toujours pas les thrillers, vous n'aurez pas de chance ici, c'en ai encore un ! Mais avouez que je fais des efforts pour changer d'auteur !

Voici donc le synopsis officiel :
Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables. 
Marcus est un homme sans passé. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd'hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d'une jeune étudiante kidnappée. Sa spécialité : analyser les scènes de crime. 
Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d'un immeuble désaffecté. Elle n'a jamais tout à fait cru à un accident. 
Leurs routes se croisent pour les conduire chacun au carrefour où il faut choisir entre la vengeance et le pardon.

 Comme a mon habitude, j'ai beaucoup de mal à rentrer dans un nouveau livre alors même que je viens d'en finir un qui m'a beaucoup plu... C'est le cas pour Le tribunal des âmes. D'abord des chapitre très longs qui, en plus, reviennent régulièrement un an en arrière sans dévoiler le nom exacte ni l'histoire des personnages. Dur dur de suivre... Pourtant, et comme souvent, lorsque l'on réussi à s'attacher à l'histoire, hop c'est parti pour 550 pages de rebondissements policiers ! Carrisi nous offre une histoire où la vengeance et le pardon sont au centre des questionnements. Comment pardonner à celui qui a ôté la vie ? Difficile de répondre. Entre la souffrance d'une jeune veuve policière, un mystérieux chasseur évoluant une année précédent l'histoire racontée, Marcus dont le passé a irrévocablement disparu de sa mémoire et les secrets les plus sombres de l'Eglise, le lecteur est happé par les événements dont les coïncidences n'en sont peut-être pas.

Pas de fantastique ici contrairement à Thilliez, mais un thriller policier rondement mené par Carrisi qui confirme la justesse de son écriture après Le Chuchoteur, et bien que j'avoue encore préférer ce dernier, je ne suis pas déçue de ma lecture. Le choix de Rome en décors n'est pas anodin et prend toute sa signification au fil du livre. Bon après, à chaque fois que je lis un livre qui touche à Rome et au Vatican, je ne peux m'empêcher de penser au Da Vinci Code, bien que cela n'ait aucun rapport ^^ Et puis la fin est franchement bien pensée ! Jusqu'au bout on reste dans le suspense. Les dernières pages ont été lues à la vitesse de l'éclair pour comprendre les dernières énigmes de l'histoire. Je pense que ce livre peut, peut-être annoncer une suite... Ou peut-être pas !

0 commentaires  :

Enregistrer un commentaire

Un petit mot qui me fait plaisir !