Mes voisins sont des c*ns

| Lire les 8 commentaires | Ajouter un commentaire
J'avoue, je n'y vais pas de main morte avec ce titre, et je l'assume entièrement.
Mes voisins (ou plutôt mon voisin...) sont des cons.

Je n'ai quasiment jamais habité en appartement, toujours en maison individuelle, mais là encore, il nous est souvent arrivé d'avoir des problèmes de voisinage. Enfants qui jouent au foot jusqu'à 2h du mat devant chez soi, abri bois construit illégalement sur un mur non mitoyen, musique à fond avec la voiture... ça c'est quand on habite en maison.

Depuis 2 ans maintenant, j'habite en appartement, au rez-de-chaussée (paix à mon âme). Au début, pas trop de problème, on entend les mammouths descendre l'escalier de l'immeuble mais bon... Par contre, depuis un an, le locataire du dessus me pompe tellement que je suis arrivée à un point de non retour. Parce que oui, Monsieur, étudiant, fait des fêtes jusqu'à 2h du mat, en pleine semaine, sans prévenir, avec des pouffiasses des nanas qui gueulent et sautent dans tout l'appart (notre plafond quoi...) et avec la musique qui passe d'un volume de 5 à 50 toutes les 3 minutes... Bref.
A trop être patiente, et à laisser mon Homme aller les voir au moins 6 fois, j'ai réussi à péter un câble et à menacer d'appeler la police à chaque nuisance, et de contacter le bailleur dès le lendemain à la prochain incartade. Parce que gentils comme nous sommes, depuis un an, on a fait que de le prévenir gentillement du trop de bruit.

Vous allez vous dire, "Ptain c'est une voisine relou celle là... Ils ont bien le droit de faire la fête..." Sauf que oui mais non, trop de fête tue la fête, surtout en semaine. Et c'est juste l'accumulation qui a fait que. Je pense avoir été assez patiente, mais quand on se retrouve face à quelqu'un qui n'arrive pas à se justifier et qu'on se fait insulter par message interposé sur nos velux (oui oui vous savez comme les dessins sur les voitures sales...) ba on choisit la méthode radicale. On ne laisse rien passer, alors qu'avant on était plutôt conciliant.

Vivre en communauté, c'est respecter la liberté de chacun d'être tranquille chez soi. Malheureusement, certains voisins l'oublient et ne pensent qu'à leur petite personne. Rappelez-vous que "L'enfer c'est les autres", surtout pour le relations de voisinage.

Sur ce, vous me demandez "Comment se passe sa relation avec le voisin depuis le coup de gueule ?" Bah écoutez, pour le moment plus de bruit. Il doit être en stage le pauvre petit et ne plus avoir le temps pour les fêtes. Donc je n'ai rien fait d'autre pour le moment. J'attends de voir et je profite du calme retrouvé !




PS : Je crois que ça me ferait du bien de lire le livre ci-dessous...



8 commentaires :

  1. Pour le coup je te comprends! Pendants mes deux ans de BTS, j'ai vécu dans deux apparts différents et autant te dire que je déteste le bruit car mes parents sont en maison individuelle, dans un quartier calme et presque sans voisins. Du coup, au moindre abboiement de chien ou rire trop fort, je m'énervais! Mais sans jamais aller les voir car pour bons nombres de gens, ce n'est pas grand chose et je ne voulais pas passer pour une folle antisociale ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf antisociale je sais pas si c'est le mot... En tout cas je compatis car moi-même je me demande sérieusement si je suis pas une chieuse. Mais je pense juste que chacun a une sensibilité plus ou moins importante au bruit. Mais c'est chiant quoi.

      Supprimer
  2. J'ai eu le meme problème a mon premier appartement et vraiment ca devient lassant quand tu gueules mais que la personne n'y prete pas attention ... On a fini par déménager car malgrès les nombreuses plaintes des différents voisins elle n'a jamais compris ... Je te souhaite bon courage si il recommence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, moi au moins quand je gueule après ça s'arrête... jusqu'à la prochaine soirée :/ Et là ça m'énerve encore plus etc etc. J'ai moi-même hâte d'avoir la possibilité de déménager. J'attends d'avoir un poste durable pour investir et acheter, mais bon on y est pas encore :P
      Merci en tout cas !

      Supprimer
  3. CoquilletteAndCo3 avril 2014 à 13:37

    Je n'ai pas connu les soirées bruyantes chez le voisin, mais j'ai connu la tv à fond, les portes qui claquent, les poubelles dégueu sur le pallier, les asticots, les odeurs épouvantables de tabac-cuisine au gras-appartement pas aéré.... Je comprends que tu puises péter un plomb. Moi même je n'en pouvais plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon dieu :/ C'est encore pire... Nous on a eu les poubelles aussi mais ça a vite été réglé... Enfin bon quelle horreur, obligée de partir à cause des autres.

      Supprimer
  4. Bonjour

    Vous utilisez ici un dessin m'appartenant et non libre droits.
    (ma signature est dessus hein? c'est pourtant facile de me trouver et de me demander mon autorisation..!)

    Ce dessin etant sous license, merci de le retirer de cette page.

    Cordialement.

    Thal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je suis navrée de cette utilisation (j'avais mis un lien vers l'image mais effectivement j'aurai du aller plus loin en vous contactant).
      Je viens de faire le nécessaire en supprimant la photo.
      Toutes mes excuses.

      Supprimer

Un petit mot qui me fait plaisir !