L'amitié c'est compliqué

| Lire les 3 commentaires | Ajouter un commentaire
Oui, les amis c'est compliqué... On se fait des amis "pour la vie", finalement ils ne sont là que pour un ou deux ans et nous oublient. Les amis c'est pourtant essentiel pour moi.
Je pense que certaines personnes me manquent beaucoup plus que je ne leur manque. Peut-être parce que je suis fille unique... ou que je n'ai jamais eu de cousins très proches (car pas de mon âge). Mais voilà, je me suis souvent brisée le cœur dans des amitiés qui se sont terminées, on ne sait parfois pas pourquoi.

Vous vous demandez pourquoi je rédige ce billet d'humeur qui, d'un premier abord, semble bien pessimiste sur les amis. Je l'écris aujourd'hui parce que ce weekend j'ai calculé (non pas que je suis nulle en math et que je calcule jamais hein...). J'ai calculé depuis combien d'années je connaissais mes plus proches amis. Eh bien je vous avoue que ça m'a presque fait un choc (en fait j'ai été choquée, vraiment XD).

Je connais ma Lauw depuis 22 ans. (Oui j'ai 25 ans, nous nous sommes connues à 3 ans ^^) 3 années ensemble à l'école, puis une séparation de plus de 15 ans suite à son départ loin sur une île. Mais 15 ans à s'écrire et à tout se dire. Puis je l'ai revue, pas souvent. On a continué de s'écrire, moins souvent aussi, mais quand même. Et je l'ai revue après 2 ans et demi, ce weekend (d’où mes calculs) et comme à chaque fois on se reparle comme si on ne s'était jamais quittées.

13 ans (à peu près je crois ^^) c'est le nombre d'années d'amitiés avec Gélin et Dav. Cette fois-ci c'est une même passion qui nous a réunies. L'équitation, les chevaux, un club, notre adolescence. Des hauts, des bas, maintenant 3 couples dont un avec un bébé. Ouch, ça ne rajeunit pas ! Loin de moi mais près du coeur. On essaie de se voir lors de mes retours à Ozo plage. Et même si on a chacune notre vie, j'espère que l'on aura encore de longues années en commun :)

La suivante c'est Clawa :D Déjà 7 ans !! Et là je crois c'est le chiffre qui m'a le plus choquée ! Déjà 7 ans que j'entrais en BTS, dans cette école entourée de petites parisiennes. Je détonnais avec mon Eastpack logoté "Indo" ! Je me rappelle encore exactement comment on a commencé à se parler "Tu aimes Indo ! Moi aussi !!" S'en suit 4 années d'études, pas forcément ensemble en classe, mais quand même des concerts, des sorties et des conversations FB qui me font toujours autant de bien le soir :)

Enfin, la plus récente, 3 ans de Claire. Ma dernière année d'études sup. Claire la déjantée. Pareil, je me rappelle comment cela a commencé ^^ La première conversation ? Le henné que j'avais suite à un voyage en Tunisie ^^ On se parle peu, mais quand je la vois c'est un brin de folie qui fait du bien !

Voilà... ça en fait des années ! Si je devais inscrire les autres personnes qui comptent, cet article ne se finirait pas. Sans oublier ceux qui ont compté... (J'ai bien 3 personnes en tête, mais je pense que je me ferai plus de mal à y penser qu'autre chose).

En tout cas, l'amitié c'est parfois compliqué. Mais parfois, cela coule de source.
Et pour les 5 filles citées plus haut : Je vous adore ! Prenez ça pour une déclaration publique ^^ Je ne vous lâcherai pas de si tôt ;)

3 commentaires :

  1. J'ai eu une amie, une vraie, ma meilleure depuis la maternelle. On n'était jamais l'une sans l'autre, on ne nous appelait jamais séparément. On a été ensemble dans la même classe jusqu'au lycée, mais même après, on se voyait très souvent et on se racontait tout. Puis elle est partie quelques mois au Canada. Je lui demandais des nouvelles très régulièrement, sans réponse ou juste quelques mots. J'ai appris qu'elle était rentrée (il y a plus d'un an et demi) deux semaines après son retour, par quelqu'un d'autre. J'ai été un peu surprise, je l'ai invitée des tonnes de fois à boire un verre, pour qu'elle me raconte enfin son voyage et tout. A un énième refus, je lui ai demandé pourquoi elle ne faisait pas d'effort pour qu'on se voit (elle avait toujours un truc à faire). Elle m'a simplement répondu, par texto : "Je ne ressens pas le besoin de te parler de ma vie, ni d'entendre parler de la tienne". Wha. Douche froide. Tout ça pour dire que oui, l'amitié c'est compliqué, même parfois après 20 ans. Mais il n'empêche qu'il existe des personnes avec l'amitié est bien plus facile et que, comme tu dis, quand on les revoit, c'est comme si on les avait jamais quittés !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu une amie, une vraie, ma meilleure depuis la maternelle. On n'était jamais l'une sans l'autre, on ne nous appelait jamais séparément. On a été ensemble dans la même classe jusqu'au lycée, mais même après, on se voyait très souvent et on se racontait tout. Puis elle est partie quelques mois au Canada. Je lui demandais des nouvelles très régulièrement, sans réponse ou juste quelques mots. J'ai appris qu'elle était rentrée (il y a plus d'un an et demi) deux semaines après son retour, par quelqu'un d'autre. J'ai été un peu surprise, je l'ai invitée des tonnes de fois à boire un verre, pour qu'elle me raconte enfin son voyage et tout. A un énième refus, je lui ai demandé pourquoi elle ne faisait pas d'effort pour qu'on se voit (elle avait toujours un truc à faire). Elle m'a simplement répondu, par texto : "Je ne ressens pas le besoin de te parler de ma vie, ni d'entendre parler de la tienne". Wha. Douche froide. Tout ça pour dire que oui, l'amitié c'est compliqué, même parfois après 20 ans. Mais il n'empêche qu'il existe des personnes avec l'amitié est bien plus facile et que, comme tu dis, quand on les revoit, c'est comme si on les avait jamais quittés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est "drôle" car j'ai vécu a peu près la même chose... Bien que nous l'amitié était plus récente, mon amie est partie faire ses études au Canada et au fil des années, je ne l'ai pu reconnue, je n'avais plus de nouvelles et j'avoue je n'en donnais plus non plus car j'avais le sentiment de la déranger... Il s'est passé des choses que je n'ai jamais su, qu'elle ne m'a jamais vraiment expliqué. Je pense qu'elle m'en voulait et m'en veut encore mais je n'ai jamais su ce que j'avais mal fait. J'en garde encore l'amer souvenir et j'essaie de passer outre malgré le fait que son amitié me manque réellement.
      Bref je comprends et je me dis qu'il faut se raccrocher aux autres :)

      Supprimer

Un petit mot qui me fait plaisir !