Mes lectures #20 : Le vol des cigognes de JC Grangé

| Ajouter un commentaire
Il était donc grand temps que je me replonge dans les livres de Jean-Christophe Grangé ! On me l'avait plusieurs fois conseillé, j'ai donc décidé de lire Le vol des cigognes, le premier livre de l'auteur.



Voici le synopsis officiel :
Un ornithologue suisse est trouvé mort d'une crise cardiaque... dans un nid de cigognes. Malgré cette disparition, Louis, l'étudiant qu'il avait engagé, décide d'assumer seul la mission prévue : suivre la migration des cigognes jusqu'en Afrique, afin de découvrir pourquoi nombre d'entre elles ont disparu la saison précédente...
Parmi les Tsiganes de Bulgarie, dans les territoires occupés par Israël, puis en Afrique, Louis court d'énigme en énigme et d'horreur en horreur : observateurs d'oiseaux massacrés, cadavres d'enfants mutilés dans un laboratoire... Les souvenirs confus de son propre passé - ses mains portent des cicatrices de brûlures depuis un mystérieux accident - se mêlent bientôt à l'enquête.
Et c'est au cœur de l'Inde, à Calcutta, que surgira l'effroyable vérité...

Louis Antioche termine enfin ses études... Un doctorat en poche, il ne sait pas vraiment comment aborder la vie qui s'étend devant lui. Il va alors accepter l'offre de travail un peu originale d'un ornithologue reconnu : suivre la migration des cigognes jusqu'à leur résidence d'hiver, l'Afrique, et découvrir la raison de la disparition de plusieurs dizaines d'entre elles l'année précédente. Mais juste avant son départ, l'ornithologue est retrouvé mort dans un nid de cigognes... Louis s'en va pourtant poursuivre la mission qu'on lui a confié. C'est lors d'un voyage de plusieurs milliers de kilomètres que Louis va peu à peu découvrir l'horreur. Meurtres, prélèvement d'organes, mutilations sur des enfants, trafics, tout s'enchaine très vite, trop vite. Et la mort court aussi après lui. Il découvre une histoire qui n'aurait jamais dû être exhumée. Une histoire qui se rapproche dangereusement de la sienne et de ses souvenirs enfouis.

Comme je l'ai dit au début de cet article, on me l'avait fortement recommandé. Je n'ai pas encore lu beaucoup de Grangé, mais je n'ai pas été déçue. Ici, j'ai néanmoins trouvé que l'histoire était longue. J'ai eu du mal à y trouver de l'intérêt et j'avoue que je n'ai été véritablement prise dans le livre que vers le milieu, voir même les 2/3, au moment où l'on a vraiment de l'action. Par ailleurs, le mélange entre Tsiganes, Israëliens, Africains... fait un peu surfait dans cette histoire. On sent que c'est un premier livre. Et bien qu'à la fin j'ai été prise dans le feu de l'action et surtout du dénouement de l'histoire, j'ai trouvé que celle-ci aurait pu être plus développée. Tout va trop vite au final. Le dénouement se passe en 10 pages... Et encore... Bref, je ne suis pas vraiment déçue puisque l'idée développée est vraiment bonne et que l'histoire se tient. Mais je reste un peu sur ma faim.

0 commentaires  :

Enregistrer un commentaire

Un petit mot qui me fait plaisir !