Mes lectures #64 : Les vacances d'un serial killer // S Sadako

| Lire le commentaire | Ajouter un commentaire
Hellow !

Nous revoici pour mon dernier avis lecture. Aujourd'hui je vous présente encore deux livres totalement différents :
Les vacances d'un serial killer de Nadine Monfils, dans un tout d'humour totalement déluré et 
S Sadako de Kôji Suzuki, la suite de la trilogie The Ring.


Les vacances d'un serial killer de Nadine Monfils


Synopsis officiel :
Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.
Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s'enfuit. Furieux, Alfonse s'arrête dans un snack pour s'enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s'amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l'arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l'écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer... 

Mon avis :
J'avais beaucoup aimé les Contes pour petites filles criminelles alors je me suis dit que j'allais tenté un autre livre de Nadine Monfils. Malheureusement, je n'ai pas du tout accroché au style d'écriture de ce livre. Il est certes assez facile à lire et est plein d'humour, mais je l'ai justement trouvé très lourd... La fille est très clairement une copie de la famille Bidochon. Je m'en était douté à la lecture du synopsis mais finalement je n'ai pas aimé les suivre dans ces vacances ratées. L'humour belge ne m'a pas fait rire, ni l'histoire en elle-même du coup :/ Je ne renouvellerai pas l'expérience pour cette série de livre.

S Sadako de Kôji Suzuki

Synopsis officiel :
Takanori Andô est un graphiste spécialiste de l’analyse d’image. Il reçoit par son travail une vidéo amateur montrant un suicide à l’intérieur d’un appartement banal. Son client souhaite déterminer s’il s’agit d’un véritable suicide ou d’une simple mise en scène. Il fait une copie du fichier dans son ordinateur et à chaque visionnage de la vidéo, Takanori se rend compte que le cadre de l’image se décale très légèrement, permettant de voir jusqu’au visage du suicidé : Seiji Kashiwada. Ce dernier est un serial killer condamné à la peine de mort pour le meurtre de quatre fillettes, douze ans auparavant. Le mystère s’épaissit car l’exécution de Seiji Kashiwada a eu lieu peu de temps auparavant… mais que faisait-il hors de prison ?

Mon avis :
J'avais vraiment hâte de lire cette suite de la trilogie The Ring qui m'avait véritablement mise sur le cul. Hé bien je suis très contente de cette lecture. Bon, on a un peu l'impression de revivre l'histoire de la trilogie car ce sont les mêmes ficelles (une vidéo que l'on copie, qui se modifie...). Mais j'ai beaucoup aimé l'univers et cette suite est, selon moi, très réussie. Toujours autant de suspense, de fantastique, de peur aussi. La malédiction Sadako est toujours là, latente. Kôji Suzuki maîtrise parfaitement son histoire, les tenants et aboutissants et on reste scotché au bouquin jusqu'à ce que l'on connaisse la fin ! Bref j'adhère totalement :)

1 commentaire :

  1. J'avais lu Les fleurs brûlées de Nadine Monfils quand j'étais ado, tu me donnes envie d'en lire d'autre! :-)

    RépondreSupprimer

Un petit mot qui me fait plaisir !