Mes lectures #68 : La Voix / Les jolis garçons

| Lire les 2 commentaires | Ajouter un commentaire
Bonjour bonjour !

Les lectures avancent au fil de l'été et je vous partage aujourd'hui deux nouveaux livres :
La Voix d'Arnaldur Indridason
et
Les jolis garçons de Delphine de Vigan

La Voix d'Arnaldur Indridason

Le synopsis officiel :
Tuer un père Noël, il n´y a qu´un Islandais pour oser imaginer ça ! Le commissaire Erlendur, qui déteste les fêtes de fin d´année, doit enquêter sur un père Noël assassiné dans un hôtel de luxe juste avant un goûter d´enfants. Sale boulot pour le commissaire, dont la fille essaye de ne pas replonger dans la drogue. La victime était portier et occupait une petite chambre dans les sous-sols depuis vingt ans. Son licenciement lui avait été signifié la veille. Le commissaire prend ses quartiers d´hiver pour une enquête qui va faire remonter à la surface de vieux démons. 

Mon avis :
On retrouve ici le commissaire Erlendur dans son rôle de flic bourru et solitaire. Analdur Indridason nous livre un bon polar quasi en huit-clos dans un grand hôtel touristique de Reykjavik, sur fond de chants de noël et de neige fraîche. Cette fois-ci c'est ni plus ni moins que le Père Noël qui a été tué. Enfin, le père noël de l'hôtel... En tout cas, mon engouement pour cet auteur reste le même. J'aime toujours autant découvrir le commissaire et ses démons au fil de ses enquêtes peut-être un peu longues, bien loin des thriller que proposent Thilliez ou Grangé, mais elles sont particulièrement bien ficelées. Et puis c'est toujours un plaisir de replonger dans les lieux islandais que j'ai pu visiter pendant mon voyage là-bas !

Les jolis garçons de Delphine de Vigan

Le synopsis officiel :
Prenez un homme qui aime les femmes, le corps des femmes surtout. Il a une quarantaine d’années, il est beau mais fatigué. Prenez une femme qui aime les hommes, la peau des hommes mais pas seulement. Elle va avoir trente ans, elle est jolie quand elle y prête attention, parfois on se retourne sur elle, on la dévisage, parfois elle est grise, on ne la voit pas. Trois hommes dans la vie d’Emma. Trois rencontres sur des musiques différentes, basses et douloureuses, rieuses et légères, hantées par un même motif : l’illusion. Combien de fois faut-il rejouer la fable pour être capable de s’en défaire ?

Mon avis :
Voici un petit livre avec trois histoires de couples, trois couples donc mais avec un point commun : Emma. Emma sait ce qu'elle veut, ou pas. Elle peut paraître un peu folle... Et elle va vivre trois histoires d'amour totalement différentes. Ici Delphine de Vigan nous fait voyager grâce à ce personnage principal dans des histoires légères mais parfois douloureuses. Des histoires d'amour en quelques dizaines de pages qui m'ont permis de me changer les idées. Pas difficile à lire, court... Bref parfait entre deux thriller machiavéliques ^^

2 commentaires :

Un petit mot qui me fait plaisir !